Dynasty Warriors 8 Xtreme

samedi 25 avril 2015
par  HanaPoulpe
popularité : 11%

LeScénario
La chine est en proie au chaos, le pouvoir de l’empereur se fragilise et les nombreux seigneurs de guerre qui l’entoure comptent bien profiter de la situation à leur avantage. Le jeu vous plonge dans le rôle d’une de ces figures mythique (voir mythologiques) issue de l’histoire des trois royaumes. A vous de prendre part à ces batailles menée par des stratèges hors du commun et mettant en jeu des provinces, des milliers de vie et l’avenir de la chine du IIIeme siècle.

Le Gameplay
J’aurais tendance à classer la série des Dynasty Warriors dans la grande famille des beat’em all : en gros pour s’en sortir il suffira d’aller où le jeu vous demande d’aller et de tataner tous les personnages nommés qui s’y trouvent, la chair à canon n’étant là que pour vous gêner et remplir vos barres de super. Mais ça ne serait pas rendre justice au jeu, parce qu’il ne s’agit pas de trucider du péon par milliers (oui, oui, par milliers) mais bien d’être la force de frappe qui permettra à votre camps de remporter la bataille, il faut donc lire les informations de la mini-map pour savoir où vous rendre écouter le plan du stratège de votre faction pour savoir qui tuer, afin de faire avancer la bataille vers la victoire.
Je rassure tout de suite les stratèges les moins aguerris (dont je fait partie) nul besoin de comprendre les tenants et les aboutissants de la gestion d’unités pour gagner, il faut tataner, mais le jeu nous guide par un scénario dans chaque bataille pour savoir quelle unité affronter quand pour assurer la victoire. La victoire est généralement affaire du défaire un ou plusieurs généraux adverses mais parfois il peut s’agir d’escorter une unité alliée en sécurité ou tout autre objectif de victoire que l’on peut imaginer.

La défaite est plus ténue, en effet vous perdez si vous mourrez ou si certaines condition de défaites (généralement la mort de certains des généraux alliés) sont remplies : il peut donc arriver que vous perdiez un combat alors que votre barre de vie est pleine parce que vous n’avez pas su protéger un de vos alliés et que vous vous êtes enfoncés trop profondément dans les lignes ennemies.
Globalement sur la défaite ou la victoire le jeu est juste, les troupes ennemies ou alliées se comportent de la même manière suivant le script de la bataille et vous êtes le seul à décider de la victoire ou de la défaite par vos actions (soumises aux règles de la bataille)

Pour ce qui est des contrôles le jeu utilisera tout votre pad, vous avez 2 frappes (faible et forte) une attaque mousou (une sorte de super) qui consommera une barre complète de mousou, un saut, une garde, la possibilité de monter à cheval et une furie qui boostera énormément mais temporairement votre attaque, votre défense et votre vitesse. Ajoutez les ordres basiques à donner à votre garde du corps (qui ne sert pas à grand chose) et le changement d’arme.
Comme on peut s’y attendre un système assez simple mais agréable de combo est présent.

Votre personnage pourra équiper 2 armes parmi un 82 type d’armes, chaque type d’arme a ses propres combos, et chaque arme a ses propres caractéristiques et un élément. Les personnages ont des affinités avec certains types d’arme ce qui influe logiquement leur efficacité avec.
Les éléments des armes sont au nombre de 3 et suivent le principe de pierre/papier/ciseaux : Ciel>Terre>Homme>Ciel.
Attaquer avec une arme du bon élément vous donnera un bonus de dégats et surtout vous permettra de casser la garde adverse en déclenchant un contre de garde dévastateur.

Petite cerise sur le gâteau, en plus du mode histoire déjà bien fourni, comptez 4-5h pour finir le mode histoire d’une des 5 factions et le mode libre qui vous permet de rejouer n’importe quelle bataille dans le camp de votre choix avec le personnage de votre choix, les classiques modes défis : le mode ambition vous propose de partir de rien, avec un personnage faible et de construire sa légende, recruter des alliés au fil de bataille devenant de plus en plus épiques le tout en veillant sur votre province.

Ambiance
Le jeu ne brille pas par son ambiance sonore, mais reste graphiquement très appréciable. Ici l’ambiance reste assez neutre et est laissée au second plan derrière un gameplay très propre.

Mon Avis
En fait je résumerais le jeu ainsi : ce jeu c’est du grosbillisme à outrance sous un épais nappage de chocolat.
Je m’explique : j’aime ce jeu, pour ce qu’il est un défouloir. Voir les ennemis voler par centaines après une attaque bien placée avec un compteur de combo à 200 et un compteur de morts qui dépasse les 2000 voir bien plus c’est kiffant. Et j’attends pas forcément plus d’un jeu de ce type mais ce jeu m’offre plus : le gameplay sait se révéler progressivement, d’abord les combos, en suite les furies, et petit côté pseudo RPG avec des niveaux de personnage, le choix des armes pour personnaliser sa façon d’utiliser son personnage.
Après la mise en scène est là, le background, tout ce dont on se fou honnêtement dans jeu de ce type mais qu’on sait apprécié quand il est là est bien intégré.

Petit plus les voix japonaises sont disponibles dans un DLC gratuit, après des DLC il y en a plein (trop ?) mais aucun n’est indispensable, sauf si vous êtes accros aux persos féminins avec des oreilles de chat.



Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique

Annonces

Infos