Starbound

samedi 14 mars 2015
par  HanaPoulpe
popularité : 11%

Le scénario
Le jeu commence en vous laissant à bord de votre vaisseau spacial endommagé à proximité d’une planète non habitée. Après avoir redémarré votre ordinateur de bord celui-ci vous indiquera que pour réparer les moteurs sub-luminiques puis les moteurs supra-luminiques il faudra trouver certains matériaux trouvable fort heureusement sur la planète (ou plutôt dans ses entrailles). C’est ainsi qu’équipé de votre manipulateur de matière vous êtes téléporté sur cette planète hostile et sauvage : votre mission survivre et creuser.

Le jeu vous donne le choix entre 7 races (Humain, Avian, Apex, Floran, Hytotl, Glitch et Novakid) chacune disposant de ses propres spécificités et de sa propre culture, qui influencera les modes d’interactions avec les PNJ que vous rencontrerez.

Le gameplay
Je pense que le parallèle peut facilement être fait avec minecraft, en effet ce jeu est un minecraft en 2d, et sur plusieurs planètes.
Les déplacements prennent la forme d’un plate-former classique à cela prêt que votre personnage regardera toujours la direction de votre souris dont les clicks serviront comme bouton d’action : pour utiliser une arme, ou un objet qu’on tien en main de manière générale comme pour placer ou casser un block on utilisera les clicks de la souris, la touche ’E’ servira elle pour interagir avec les éléments du décor ou les PNJ.

Votre manipulateur de matière sera votre outil principal : il sert aussi bien à casser des blocks qu’à en placer d’autre, ou disposer les meubles dans votre maison et même à planter votre potager. Au début il ne pourra que ramasser des solides mais assez vite il sera possible de ramasser des liquides.

C’est aussi l’outil qui vous permettra de fabriquer des objets basiques, dont la fameuse table d’artisanat qui vous donnera accès à plus d’option de bricolage.

Vous serez donc vite invités à fabriquer votre maison sur chacune des planètes que vous visiterez pour avoir un endroit facilement accessible dans le quel récolter de quoi vous nourrir et fabriquer armes et outils vous permettant d’aller plus loin.

Bien qu’un peu dépaysant le jeu devient vite plaisant, j’avoue pouvoir passer des heures (quand je trouve le temps) à explorer mon environnement pour trouver de quoi améliorer ma petite maison.

Et bien évidemment il est possible de jouer avec vos amis (via l’installation/location d’un serveur) ce qui permet de réduire drastiquement les temps de chargement des planètes (le jeu les générant de manière procédurale). L’option de jouer en ligne est plus que pratique si votre machine est un peu légère, le jeu générant encore de gros lag à l’occasion de réactions physiques en chaines (comme la chute d’une grosse quantité d’eau ou de sable fin, surtout le sable).

Vos personnages étant stocké localement vous aurez l’avantage de pouvoir passer facilement d’un serveur à un autre au mode local sans avoir à tout refaire.

Les graphismes
Le jeu est beau, il reprend (à l’instar de Minecraft) une esthétique basée sur les gros pixels qui me parle beaucoup. Le bestiaire est un exemple de choupimimitude<3<3<3 (oui j’invente des mots avec des coeurs dedans). Le character-design est globalement très agréable et les direction artistique global donne un tout cohérent.

Notez que vous avez la possibilité de personnaliser votre personnage et que l’équipement qu’il porte est visible sur son sprite. Même si c’est assez commun de nos jour, ces détails sont toujours agréables.

Mon ressenti
Personnellement j’aime beaucoup ce petit jeu, je me suis assez peu investie dans l’avancement de l’histoire pour profiter de l’énorme bac à sable qu’il représente. Le jeu est actuellement en early access à 14€. Si vous avez envie de vous lancer dans un petit jeu pas prise de tête, je vous le conseil, une fois les commandes prises en main on y passe de bons moment.



Commentaires

Navigation

Annonces

Infos